Les modes de résolution amiable des conflits

Pratique du droit collaboratif

Le processus collaboratif, pratiqué depuis longtemps aux États-Unis et au Canada avec un très fort taux de réussite, a commencé à se développer en Europe et notamment en France, en Espagne, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Suisse…

C’est un processus pertinent qui répond au souhait des justiciables de parvenir à des accords pérennes dans un cadre sécurisé et apaisé.

Seuls les avocats ayant suivi une formation spécifique peuvent pratiquer le droit collaboratif.

Cette formation permet une acquisition de nouvelles méthodes d’approche, d’analyse et de prise en charge des conflits par le développement de techniques de communication, de négociation raisonnée et de gestion des conflits.

J’ai suivi cette formation avec l’Association Française des praticiens du droit collaboratif A.F.P.D.C pour permettre aux personnes qui le souhaitent de pouvoir privilégier la résolution amiable et non contentieuse de leurs conflits. Ce processus suppose qu’aucun tribunal ne soit saisi. Chaque partie a son propre avocat. Les avocats et les parties travaillent ensemble pour rechercher une solution négociée reposant sur la satisfaction de leurs intérêts mutuels.

Bien entendu, il conviendra en fonction du dossier de déterminer si le processus collaboratif est un mode de résolution amiable adapté à la nature de l’affaire et du conflit existant.

Pratique du droit participatif

Le cabinet pratique également le droit participatif, procédure régie par le Code Civil. Il s’agit d’une convention de procédure participative qui est « une convention par laquelle les parties à un différend s’engagent à oeuvrer conjointement et de bonne foi à la résolution amiable de leur différend ou de la mise en état de leur litige ».

Cette situation suppose qu’un tribunal soit déjà saisi du litige et que les parties assistées de leurs avocats respectifs souhaitent trouver une solution amiable à leur conflit soit totale soit partielle ou souhaitent gérer eux même le temps de traitement de leur dossier avant qu’il soit soumis au juge.

Un entretien en cabinet permettra de déterminer si ce processus est adapté ou non à la nature de l’affaire.

TÉLÉPHONE

05 63 43 54 91

ADRESSE POSTALE

 3 Place du Palais, 81000 Albi